Colloque avec des chefs d’entreprise allemands, visite du monument de l'holocauste, déjeuner avec des syndicalistes, dîner avec des intellectuels… La première visite officielle à Berlin du Premier ministre Jean-Marc Ayrault a été très dense. Mais le clou de la journée, c'était bien entendu sa rencontre avec la chancelière Angela Merkel. Comme François Fillon en juin 2007, le Premier ministre français a reçu un hommage militaire dans la cour d’honneur de la Chancellerie. Mais, fait totalement exceptionnel, Jean-Marc Ayrault, ancien professeur d’allemand, a pu s’entretenir en tête-à-tête avec Angela Merkel durant vingt-deux minutes sans interprètes. Les deux dirigeants ont affiché leur complicité sur le tapis rouge comme deux stars de cinéma. La chancelière n'a pas eu besoin de donner un coup de hanche discret au Premier ministre comme elle avait dû le faire le 15 mai dernier avec François Hollande pour qu'il réussisse son tournant devant la garde allemande. Manœuvre réussie.